Et si la question n’était pas comment organiser le retour au bureau, mais quelle vie nous voulons vivre ?

office-594119_1920

Organiser le retour sur site après 18 mois de télétravail plus ou moins forcé. Tel est l’enjeu que les managers et la fonction RH des entreprises relèvent en cette rentrée 2021. En d’autres termes, trouver une réponse crédible au “pour quoi” imposer plusieurs heures de transport à ses collaborateurs afin de les réunir dans un lieu commun.

 

Voici plus d’une décennie que l’expression new ways of working est utilisée pour évoquer les tendances de travail que les entreprises doivent appréhender : l’indépendance des collaborateurs via l’auto-entreprenariat, le slashing avec ceux qui ne se satisfont plus d’un seul emploi ou encore les communautés de travail qui réunissent des collaborateurs de plusieurs entreprises pour un même dessein. En 20 ans, collaboration et agilité sont devenus les incontournables des nouvelles organisations.

 

Les espaces de travail ne sont pas en reste de ces évolutions. Le modèle de bureaux classiques est confronté à des vagues de mutations toujours plus importantes : open-space, flex-office, tiers lieux. Le contexte de crise sanitaire a fait du foyer le premier lieu de travail pour de nombreux travailleurs. Notons d’ailleurs que selon l’ANDRH, 30% des entreprises ont été confrontées ces derniers mois à des salariés ayant déménagé et sollicitant l’adaptation de leurs conditions de travail. L’hybridation des lieux de travail n’est plus réservée à quelques entreprises pionnières, c’est devenu un enjeu pour toutes.

 

Cette rentrée n’est pas simplement la première rentrée depuis le début de la pandémie, elle ressemble finalement au point de bascule entre le monde d’hier et celui de demain. Aucune entreprise ne pourra adopter une organisation du travail similaire à celle de 2019, mais aucune non plus ne sait vraiment quelle est la bonne organisation. 

 

arrêter de parler de future of work et commencer à réfléchir plus largement à un future of life ? 

Et chez vous, finalement, vos collaborateurs sont-ils revenus ? Comment vous y êtes vous pris ? Qu’est-ce qui a fonctionné, qu’est-ce qui fonctionne moins ? C’est quoi votre future of work ? Ne devrions-nous pas finalement arrêter de parler de future of work et commencer à réfléchir plus largement à un future of life ?

Nos dernières publications

Pour faire briller un diamant, mieux vaut le tailler plutôt que simplement l’éclairer

Parler de marque employeur est un biais organisationnel et pousse à la dissonance et la confusion des messages : l’entreprise est unique.
Il est préférable de limiter la marque employeur à une activité de rayonnement de la marque entreprise. Pour développer son rayonnement, il faut travailler à concrétiser ses intentions en expériences pour les collaborateurs.
L’acte de formuler ses intentions vis-à-vis des collaborateurs, c’est définir sa stratégie humaine.
Pour sublimer un diamant et le faire briller, la seule solution est de le tailler avec passion et professionnalisme. Eclairer ces facettes n’a de sens qu’une fois celui-ci correctement taillé.

19 janvier 2022
Et si la question n’était pas comment organiser le retour au bureau, mais quelle vie nous voulons vivre ?

Organiser le retour sur site après 18 mois de télétravail plus ou moins forcé. Tel est l’enjeu que les managers et la fonction RH des entreprises relèvent en cette rentrée 2021. En d’autres termes, trouver une réponse crédible au “pour quoi” imposer plusieurs heures de transport à ses collaborateurs afin de les réunir dans un lieu commun.

3 septembre 2021

Commentaires (1)

[…]   Par Fabien Vacheret culture experience collaborateur management 19 janvier […]

Les commentaires sont fermés.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.